Plus qu’un mois !

C’est la rentrée des classes, ce qui veut dire que dans 30 jours l’équipe de France jouera ses premières parties à Las Vegas ! Dernière ligne droite dans les préparatifs et excitation, je suis pressé d’y être !

Bien jouer au WRC

Bien jouer, ce n’est pas seulement une question de niveau. On peut prendre les meilleurs décisions et ne pas être un bon joueur, comme on peut se tromper assez souvent et être un joueur correct. J’en devine quelques uns se demander ce que je raconte, alors que quelques autres ont vu où je voulais en venir, et c’est normal puisque à force de parler de ça j’ai l’impression de radoter : il s’agit du fairplay ! Derrière ce terme un peu fourre-tout se cache quelque chose d’essentiel dans le sport : l’idée qu’on affronte l’autre, parfois violemment, mais dans le respect. Je ne vais pas revenir ici sur le détail des choses à faire ou à éviter au mahjong, il y a déjà plusieurs ressources (listées à la fin de cet article), mais je vais plutôt essayer de faire le tour des raisons pour lesquelles c’est essentiel ! Continuer la lecture de « Bien jouer au WRC »

Présentation: Sérgio

Bonjour,

Je m’appelle Sérgio, du club TNT de Puteaux, hébergé par la mairie de Puteaux, et je ferai partie de l’équipe France pour les prochains World Riichi Championships qui se tiendront à Las Vegas, Nevada en début Octobre prochain.

J’ai commencé à jouer au mahjong japonais depuis 4 ans après avoir été introduit par des amis (Nehuen!). Les facteurs réflexion, tactique et chance font du riichi un jeu unique. Je suis convaincu que le riichi a toute sa place pour se développer en France!

On se retrouve à Las Vegas ! 😀

 

Joueurs japonais

Le WRC sera l’occasion pour nous, joueurs européens, de jouer non seulement avec des Japonais, ce qui en soit n’est pas exceptionnel si tant est qu’on ait les moyens de visiter le Japon, mais surtout avec des professionnels ! Je vous propose un petit tour d’horizon, non exhaustif vu qu’il y en aura environ quatre vingt et que je suis loin de les connaître tous… Continuer la lecture de « Joueurs japonais »

Présentation : Vadim

Je m’appelle Vadim et j’habite Tours
Avant de devenir accro au mahjong, je jouais principalement au Go depuis 2002.

J’ai commencé par le MCR au MMSP, à Paris en 2009, mais j’ai faillit arrêter de jouer au bout d’un an ou deux.
Les règles et la façon de jouer ne me convenaient pas.
Par chance, lors d’un festival de pop-culture asiatique (Epitanime), j’ai rencontré des joueurs de mahjong japonais.
J’ai donc commencé comme quatrième pied de la table, mais ça n’a pas duré bien longtemps. En quelque heures, j’étais devenu accro.

J’ai rapidement enchaîné les parties sur internet et commencé à étudier les startégies.
Peu de temps après, j’ai rejoins TNT, le club de Puteaux, dans lequel j’ai été membre actif pendant un bon moment.

En 2012, j’ai déménagé à Tours, pour suivre des amis (Et ne mentons pas, pour quitter la capitale…).

J’ai donné une nouvelle chance au MCR en rejoignant le club Mahjong Tourraine, cette expérience a duré environ un an et a confirmé ma première impression, cette variante n’est vraiment pas faite pour moi.
Depuis, j’ai pratiqué le mahjong japonais au sein d’une association d’échange culturels franco-japonaise (Hinode de Tours) tout en continuant à jouer sans relâche sur Tenhou.

Aujourd’hui, ma compagne et moi sommes en train de créer un club de mahjong japonais local, petit à petit. Nous avons une petite dizaine de membres actifs et nous nous rencontrons une fois par semaine.
A la longue, ce club ne sera sans doute pas exclusivement réservé au mahjong, mais aussi au Go et au Shogi.

En 2014, je n’ai pas pu participer au championnat du monde qui s’est tenu à Puteaux. Mon résultat décevant l’année précédent, au championnat d’Europe à Vienne, m’a retirer toutes mes chances de participation.

Cette année, j’ai bien faillit ne pas participer non plus malgrés un classement plutôt favorable, pour une erreur de communication assez stupide avec mon club. Heureusement, le problème a pu s’arranger et j’irai fièrement représenter les couleurs de la France à Las Vegas.

Comme le Go, le mahjong m’a appris beaucoup de choses sur moi, notamment sur mon caractère.
Si le go est un jeu de partage, de tactique et de stratégie, le mahjong est un jeu de patience, d’humilité et de combativité.

Certes il faut faire preuve de malice, savoir lire le jeu et compter pour choisir un plan d’attaque/défence, mais le plus important à la fin et de se connaître et rester humble, reconnaître ses erreurs, ne pas blâmer la chance et respecter ses adversaires.
Je n’ai jamais fait de résultat particulièrement exceptionnel en tournois, mais je suis toujours là et j’essayerai toujours de me dépasser.

Présentation : Calberson

Bonjour! Je suis Calberson, du club TNT de Puteaux.

Je participerais aussi au World Riichi Championship 2017.

J’ai commencé le mahjong en 2007 avec les règles internationales (MCR) et me suis tourné vers le riichi en 2009.

L’envie de jouer à ce jeu m’est venu en achetant un jeu au Japon que je trouvais esthétique.
De là, j’ai appris les bases sur Wikipédia. Ensuite, je me suis inscrit au MMSP, club parisien pour le quitter une année plus tard afin de fonder mon club, Mahjong Anime, avec 2 autres amis, que j’ai « contaminés », près de chez moi. Je dis contaminer car lors de nos premières années, nous jouions plus de 800 parties sur table par an! De vrais accros 😀
Après un passage à la présidence de la Fédération Française de Mah-Jong, je suis passé au riichi. La transition s’est plutôt bien déroulée si l’on en juge mes performances 🙂

J’espère faire bonne figure à ces championnats du monde et je m’attends à assister à un événement grandiose vu le lieu et la somme investie.

Présentation : Simon

Bonjour ! Pour ceux qui ne me connaissent pas, je m’appelle Simon, du club Chuuren potos Marseille, hébergé par le Cercle des Phocéens, et je vais avoir le grand plaisir de participer au World Riichi Championship, le championnat du monde de mahjong japonais, à Las Vegas, du 4 au 8 octobre 2017. Joueur de mahjong depuis 2010 il me semble, j’ai d’abord appris les bases en club, puis pas mal joué tout seul sur internet, avant de commencer à jouer régulièrement sur table. Après une année au Japon où j’ai joué aussi souvent que j’ai pu, j’ai fondé avec ma femme Seiko le club de Marseille, où nous essayons de transmettre notre amour du mahjong au plus grand nombre de joueurs possible. Pour moi, le mahjong n’est pas seulement un jeu mais une discipline sportive, avec tout ce que cela apporte : communauté de joueurs, actualités et évènements dont on discute, petites et grandes histoires.

À l’origine de ce blog, je voulais partager avec d’autres, joueurs de mahjong ou pas, l’aventure du WRC à Las Vegas. En effet, un tournoi ça n’est pas qu’un classement et un titre à la fin, c’est aussi une atmosphère, des rencontres, des histoires. En bref, un événement ! C’est ce qui fait toute la différence avec du jeu au long court type ligue : ce dernier format permet mieux de rendre compte des niveaux des joueurs, mais il lui manque ce coté théâtral. Unité de temps, unité de lieu, unité d’action, tous les éléments sont réunis pour une grande tragédie ! Et ça, qu’on soit joueur confirmé ou simple amateur, tout le monde apprécie un bon spectacle !
Alors voilà, ce que je vous propose c’est de partager cette aventure : la préparation, l’anticipation, le tournoi en lui-même, et puis le retour au quotidien qui suivra. Des émotions en perspective !

Je profite aussi de cette présentation pour remercier le Cercle des Phocéens à Marseille qui m’a apporté son soutien et participe à rendre ce voyage possible 🙂